Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Singes Volants

La Jeunesse de Picsou

2 Mars 2013 , Rédigé par Erik Publié dans #Livres

Entre la bible et la "Batterie pour les Nuls" dans ma bibliothèque

J'ai lu cette BD vers 12-13 ans après l'avoir trouvé avec délectation chez mon dealer de presse préféré. A l'époque je pestais dans mes toilettes contre Mickey, héros trop lisse mais desservi d'épopées le mettant toujours plus en valeur, et Donald, mon héros préféré mais finissant toujours plus bas que terre dans ses aventures.

Alors que pourtant tout se passe super bien jusqu'à la dernière page, putain de merde !

Bon certes ici il ne s'agit pas de Donald, mais de Picsou. Mais finalement, c'est le style qui m'attirait : le dessin, l'action à la Indiana Jones, l'inconnue de la page suivante. Et si j'affectionnais particulièrement Donald pour son coté aventurier, capable de se retrouver catapulté guide de haute montagne aussi bien que vendeur de chouros à la plage, en sortant de cette "Jeunesse de Picsou", il faut avouer que son Oncle n'avait rien à lui envier.

Car "La Jeunesse de Picsou", c'est une douzaine d'aventures formidablement romancées, dans lesquelles on plonge en essayant de retarder à chaque page la conclusion du chapitre. Une douzaine d'aventures avec des personnages à foison, des anecdotes qui font référence à une autre aventure lue juste avant, et des univers que l'on prend un plaisir immense à découvrir : la ruée vers l'or, la remontée du mississipi, ou encore les landes écossaises. Que de souvenirs de voyage en 2D.

Ce livre développe comme jamais personne ne l'avait fait avant un personnage juste ici cantonné à un vieux rabougri au fond d'un coffre. Et on se met à l'apprécier, au fur et à mesure que Don Rosa l'humanise, via ses vices et ses qualités indéniables, en le faisant quitter sa famille, batailler contre des ennemis toujours plus vicieux face au petit canard sans un sou, ou encore en le rendant amoureux. [SPOILER] Le voir devoir abandonner l'amour de sa vie, ou encore apprendre la mort de sa mère, [FIN DE SPOILER] voila quelques uns des rares passages de bande dessinée DISNEY qui aura réussi à m'arracher quelques sanglots contrariés.

Une réussite indéniable, un travail formidable, une aventure épique, des souvenirs pour plusieurs générations de pré-ado.

La Jeunesse de Picsou

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article