Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Singes Volants

Intouchables

30 Juin 2013 , Rédigé par Erik Publié dans #Films

LES GENS SONT CONS
Parfois il y a de quoi se la prendre et se la mordre.
Beaucoup de gens ont dit d'Intouchables "qu'on rit du début à la fin". Je pense que la grande partie du public de la salle dans laquelle je me suis retrouvé, est venu voir ce film avec cette phrase dans la tête.
En effet, à peine le film démarré, la moitié était déjà écroulée... MAIS POUR RIEN !!!! A chaque mimique, à chaque réplique anodine, des rires, des éclats de voix, des grognements incontrôlés ! Comme si chacun se sentait obligé de rire aux éclats pour montrer qu'il trouve le film bon, pour montrer qu'il comprend pourquoi ce film fait 5 millions de spectateurs, pour montrer qu'il est en accord avec la réussite critique et commerciale de l'oeuvre, bref pour montrer qu'il a du goût et sait reconnaître une perle au cinéma dès les premières secondes, lui. "PUTAIN SERGE, C'EST BON ÇA, JE SUIS VENU VOIR UN FILM AU PIF MAIS C'EST BON ÇA. JE SUIS SUR QUE ÇA VA MARCHER CAR J'AI DU FLAIR".
stop.
QU'EST CE QUE S'EN ÉTAIT RIDICULE
LE PIRE, c'est après 6 ou 7 minutes de film. Les gens riaient toujours pour chaque réplique, comme une émulation de 400 têtes de gondole s'apostrophant en rythme : "HAHA", "OH", "HUHUHU". Et là, à ce moment, la scène triste. La scène où la mère d'Omar Sy lui demande, "après avoir prié pour toi pendant des mois, et Dieu m'en pardonne, je voudrai que tu disparaisses". MON DIEU LES GENS RIAIENT ENCORE. C'EST UNE COMÉDIE CERTES MAIS A UN MOMENT IL FAUT COMPRENDRE QU'IL Y A AUSSI DES SCÈNES TRISTES DANS CERTAINES COMÉDIES, TOUTES NE SONT PAS FAITES PAR ADAM SANDLER.
Le comble c'est que dans ce genre de salle, le surmoi -qui est censé atténuer les pulsions primaires des spectateurs- se dissipe. On se retrouve avec un public rigolard pour les blagues de merde, ne rigolant plus lors des scènes vraiment drôles ou plus fines, et surtout expliquant tout haut, DEVANT 400 PERSONNES, ce qu'il faut comprendre pour suivre le film. J'ai donc eu droit à un voisin faisant des bruits spasmodiques bizarres à coté de moi, comme il devait y en avoir une bonne dizaine dans la salle, car je n'ose pas imaginer que j'ai eu la malchance de tomber à coté du seul gros porc se bavant dessus de la séance. Nous avons aussi tous eu droit à la dame disant tout haut, comme si elle était dans son salon : "OH MAIS IL EST GÊNÉ CAR IL A DONNE LA MAUVAISE PHOTO"... J'aurai pas compris, connasse.

Le pire c'est que je suis bon public, que je me considère comme un sacré abruti aussi, et malgré ces deux raisons, j'ai vraiment subi cette séance.

Sinon Intouchables est une bonne comédie française, qui innove par son thème, lui permettant de renouveller agréablement le quota de vannes nécéssaires pour faire une comédie. Et aussi Omar Sy est bon dans son rôle, à par la scène du recrutement au début. De toute façon, cette scène est loupée, entre tous les autres qui se chient dessus sans raison. Mais bon, il fallait bien lancer le film rapidement. Je me suis bien marré, mais avec un public pareil, lorsqu'il y a vraiment raison de se marrer, on se sent presque coupable d'appartenir à ce public et de participer à l'émulation générale...

Intouchables

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article