Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Singes Volants

Taken 2

29 Septembre 2013 , Rédigé par Erik Publié dans #Films

Quelle drôle d'idée d'avoir fait une suite à Taken. Pas que ce soit une surprise, le Taken 1 avait très bien démarré aux US (24 M$ en 1e semaine, ce qui avait déjà surpris), et le 2 a juste réussit plus de deux fois ce score (50M$).
Bref, un exploit.
Mais ce n'est pas ça la surprise.
Quelle drôle d'idée d'avoir fait une suite à Taken 1... avec des arguments aussi bancals pour aller faire bosser Bryan Mills.
Ce qui m'avait plu dans Taken 1, c'est que les méchants étaient très méchants... mais pourquoi pas ? Enlever de jeunes touristes américaines à leur arrivée à Paris pour en faire des droguées prostituées... pourquoi pas ? Je comprends que Bryan Mills soit vénère, pète tout, et court partout : on est avec lui !!

Alors que là, dans Taken 2, on est juste interloqué par les 5 premières minutes du film : un chef de gang albanais parle en anglais (..) aux gens de son village :
"Salut je suis le chef car j'ai une barbe blanche. Bryan Mills à tué nos fils et nos pères albanais sous prétexte qu'ils étaient des proxénètes dealeurs ("mais ça y est chef je leur ai dit !") qui avaient enlevé sa fille pour en faire une prostituée. Même mon fils proxénète est mort, je suis triste. Je vais vous venger ; et comme nous avons des contacts dans tous les aéroports, dans toutes les ambassades, et dans tous les hôtels palace du monde, nous allons rapidement le retrouver, lui mettre le grappin dessus, avoir accès à sa chambre d’hôtel, et tout ceci impunément pendant 1h20"
Bref, c'est ridicule.
Dans Taken 1, Bryan Mills arrivait à Paris sans contact, dans une ville infectée de mafieux aux réseaux implantés. Seul au monde ce Bryan ? Oui, mais c'était cohérent.
Là, Bryan Mills débarque en voyage à Istanbul. Les Albanais arrivent apparemment par cargo spécial de 500 places et s'implantent en 24h pour coloniser tout un quartier de la capitale turque. Peu crédible.

Le sentiment d'urgence qui m'avait fait adoré le 1er opus disparaît également : la femme de Bryan Mills -l'otage à récuperer ici- passe son temps à dormir à moins de 50m de tous les combats du film. Bref, elle n'est pas perdue.

De même une scène m'a embêté : dans Taken 1, Bryan Mills ne se fait jamais vraiment démonter. Bref, il peut continuer à crapahuter partout, on se dit qu'il s'en est bien sorti. Dans Taken 2, il se fait massacrer à coup de batte de base-ball lorsqu'il se fait kidnapper par les mafieux. Après 5 minutes ligoté, il recommencera à crapahuter partout. BRYAN MILLS, JE NE VOUS CROIS PLUS. MERCI DE CORRIGER VOTRE VERSION DU RAPPORT DE POLICE.

Reste de bonnes répliques, encore une fois souvent au téléphone, quelques trouvailles (ici la géolocalisation par le lancer de grenades. Bizarre scientifiquement, mais bon ça occupe), et surtout une fin épique où le méchant meurt avec un Facepalm.
J'ai beau refaire le geste, je dis GG.

Taken 2

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article