Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Singes Volants

Sleeping Dogs

29 Septembre 2013 , Rédigé par Erik Publié dans #Jeux Videos

Voila bien un des rares jeux qui a su me clouer à mon siege en 2012.
Et pourtant je connais bien les GTA. j'ai fini San Andreas, ainsi que Red Dead Redemption.
Mais quelle tristesse de voir ce Sleeping Dogs délaissé de tous ; pas de marketing, un passif de développement compliqué, et finalement un jeu qui sort dans le presque-anonymat.
Pourtant tout y est : l'histoire de cet infiltré qui alterne missions chez la police et missions chez les Triades, voilà déjà un constat de film d'action qui donne plus envie d'être suivi que Nico Belic qui galere dans la boutique de son cousin débile. Même le heros, Wei Shen, ouvre sa gueule et sait se montrer convaincant, nous donnant bien plus envie de l'incarner que l'autre russe un peu galerien. Les videos sont plus courtes que dans GTA 4, on ne s'endort pas, et ces dernières font toujours avancer un bout de l'histoire. Même si les nombreuses vidéos de GTA 4 sont bourrées de réferences, elles sont souvent trop longues, ou trop focalisées sur des personnages pittoresques, pour ne pas m'avoir fait laché quelques soupirs. Dans Sleeping Dogs, c'est un film d'action : un peu d'humour, parfois, mais bon, on veut surtout que ça bouge : tuerie au mariage, fusillade en boite de nuit, on se déguise en médecin pour infiltrer l'hopital, puis en flic pour se balader sur des scènes de crime.
Et c'est là que j'applaudis le gameplay de Sleeping Dogs. Car tout m'a semblé fluide, propre, et parfaitement à sa place : la maniabilité des voitures est très bonne : on peut foncer en évitant les voitures, et faire des dérapages propres. A pied, le mode "Parkour" trouve formidablement bien sa place dans un univers aussi ouvert, même s'il peut souvent être mis à défaut. En combat, le corps à corps est sympa, même si j'en avais un peu marre de ce style à la Batman. Reste qu'à part 2 missions du début où l'on est obligé de combattre à main nues, on peut ensuite rapidement pexer pour débloquer de nouveaux coups, et expedier plus rapidement les futurs passages obligés. Pire, les zones à "racailles", où il faut pirater une camera après avoir cassé la gueule aux matons locaux, sont expediables en débarquant dans une grosse cylindrée prête à écraser de la mitraille. Enfin les combats armés profitent d'un systeme de couverture propre, et d'une visée mieux foutue et plus précise que dans GTA 4.
Sleeping Dogs a également su profiter des petits plus de nombreux jeux. Plagiats ou hommages, à vous de décider, mais vous retrouverez pele mele, dans une jouabilité aux petits oignons qui fait que l'on ne se prend jamais les mains dans le pad : mode parkour (assassin's creed), système de couverture (gears of war), des combats à main nues de masse (batman), la possibilité de faire des "pas chassés" en voiture (vu dans Wheelman), et même de changer de véhicule en pleine course (Wheelman également, mais aussi Driver : SF), bullet time (max payne).
Enfin, deux choses annexes qui m'ont rendues joyeux : les mini jeux de piratage sont très propres, simples et techniques, et bien huilés. De plus il en existe de 4 types (coffre-fort, mouchard audio, piratage code, ouverture porte), ce qui permet de varier les plaisirs.
La deuxième chose est la progression dans le jeu, très bien foutue. On démarre par les missions, les missions annexes viennent au bon moment, sans vous faire paniquer, la carte est d'une limpidité exemplaire, tout comme le GPS. Vous vous mettrez bien assez tôt à récuperer les autels distillés sur la carte, puis les statues, qui apparaissent au fil des missions. Resterons les coffres, qui ne s'affichent pas, permettant plusieurs niveaux d'implication pour le joueur. Arrivera le niveau 10 de reputation, où les coffres seront enfin visibles !
Comme dans tout GTA-like, vous découvrirez aussi une trentaine de véhicules à acheter, des dizaines de magasins de fringue qui ameliorent vos stats (set pour augmenter l'xp, la reput, les degats, etc.), des restos, massages et autres kebabs pour vous buffer, ou encore des vendeurs à la sauvette pour meubler vos appartements.
Sleeping Dogs est moins ambitieux en terme de durée de vie que GTA, cet ogre infini dont peu voient le bout. Mais il est peaufiné, rendant chacune de ces phases de jeu (voiture, combat, fusillade) très très agréables. Certaines missions, par le soin apporté, m'ont rappelé Mafia-premier du nom. Ce qui est un éloge. Enfin, le coté "infiltré" à la "infernal Affairs" est un plus indéniable permettant de s'impliquer à fond dans cette aventure, et de voir quelques vidéos savoureuses (la rebellion avec son boss de la police, les menaces des triades et leurs souvenir du dernier infiltré qu'ils ont coulé dans le béton, etc.)

Sleeping Dogs

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article