Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Singes Volants

Uncharted : Golden Abyss

11 Février 2014 , Rédigé par Erik Publié dans #Jeux Videos, #ps vita

Je n'ai pas de PS3, et n'ai donc malheureusement jamais touché à un Uncharted. Ma PS Vita m'a permit de réparer cette injustice. Surtout que cet opus console portable est souvent décrit comme "un vrai épisode de la saga", qui n'a rien à envier aux jeux sur console de salon.

Je découvre Uncharted dans les meilleures conditions alors !

Alors pourquoi le jeu ne m'a semblé n'être qu'une simulation d'escalade, ou plutôt un couloir de grimpette, dans lequel j'ai passé 12h à aller de pierre jaune en caillou jaune pour atteindre des endroits toujours plus improbable ?

Je le concède, entre deux sessions d'escalade, nous avons le droit de marcher sur le plancher des vaches. Pour quelques gunfights nerveux. Je n'ai jamais tué autant pour si peu. Il faut néanmoins féliciter le level designer qui a su parfaitement agencer le placement des armes pour que -malgré l'impossibilité de porter plus de deux instruments- nous nous trouvions constamment à changer, essayer et apprécier chaque arme.

En dehors de l'escalade et du mitraillage, il ne reste pas grand chose à Uncharted : Golden Abyss. Les pauses sous forme d'énigmes sont idiotes (et il n'y en a que 3), et on erre le reste du temps à trouver la corde à choper ou la pierre à accrocher pour trouver le couloir suivant.

Surtout, le coté grand-guignolesque du titre le rend assez indigeste. Des milliers d'ennemis tués, des dizaines de chutes évitées au dernier instant, mais toujours le sourire.

Est ce que ça me gêne ?

Finalement non. Quand c'est bien fait et que cela arrive à conserver l'équilibre précaire de la crédibilité dans le n'importe quoi. Et là, Uncharted avait les bonnes armes pour conclure : j'aime beaucoup les jeux vidéos linéaires, aux vidéos travaillées, avec une vraie mise en scène, de vrais doubleurs, et des transitions bien foutues entre vidéos et phases de gameplay. J'ai fini le dernier Tomb Raider et je l'ai trouvé excellent. J'ai fini Max Payne 3, et j'ai trouvé la mise en scène exceptionnelle, malgré des mécaniques de jeu toujours un peu limitées. Voila d'autres titres qui frisent un peu le n'importe quoi et savent malgré tout complètement immerger le joueur. Pourquoi cet Uncharted m'a fatigué alors ? Peut être à cause du trop. Trop d'escalade, trop de gunfights, pas assez de pause ni de réflexion.

Bref, le coté exploration et réflexion est trop limité, la recherche d'indices à base de "passe ton doigt sur l'écran pour enlever la terre de cet objet" est complètement idiote, les empreintes au charbon sont toutes aussi inutiles, et lorgnent même vers le foutage de gueule. Rien d'équivalent aux tombeaux de Tomb Raider, véritables pauses récréatives qui permettaient de nous rebooster avant de poursuivre l'aventure. On peut se poser la question, avec ce titre, quel public l'éditeur visait il ? Des enfant de 4 ans ? Des jeunes de 12 ans ? Des adultes de 25 ans ? Vu les acheteurs de la console, j'aurai préferé voir un spectacle destiné à la troisième frange.

Cela reste l'épisode PS Vita. Peut être moins bien équilibré que les opus canoniques. Délaissé par le développeur originel (Naughty dog). Peut être moins impressionnant techniquement. Mais j'ai été gavé.

Uncharted : Golden Abyss

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article